Jan
Film

Au cours des époques, les contes et légendes comme Dracula se sont développées. Celles-ci commençaient par des rumeurs, des histoires qu’une personne a eu vent par hasard qui, du bouche à oreille, se propagea comme une traînée de flammes dans le monde entier. Celles-ci se sont transformées de rumeurs à des histoires potentiellement vraies, puis à des peurs ou des rêves et enfin à l’oubli et à la légende. Coincées dans leurs temps, ces histoires existeront pourtant toujours donc pourquoi ne pas les ramener à l’actualité ? 

 

Cadre de l’oeuvre

Comme dans Castlevania que nous avons traité et comme le nom l’indique Dracula est au centre de l’histoire.

Créée par Steven Moffat et Mark Gattis, la série est sortie le 3 janvier 2020 en France sur Netflix, celle-ci est composée de 3 épisodes de 90 minutes et modernise l’histoire qui autrefois se passait à l’époque médiévale.

 

Synopsys

Un homme est retrouvé par des nonnes, blafard, vieillissant, sans aucun endroit où aller. La seule information que l’on a, c’est qu’il vient du chateau de Dracula. Des nonnes accompagnées d’un sac rempli de pieux de bois commencent à l’interroger pour en savoir plus sur qui il est, d’où il vient et surtout sur ce qu’il s’est passé dans le château de Dracula.

Théorie diverses

Cette partie contiendra du spoil, surtout que je vais théoriser sur les trois épisodes. Je vous conseil donc de regarder ces trois épisodes afin de ne pas connaître l’histoire en avance ou du moins ce qu’il va se passer.

J’aimerais me poser la question sur la vieillesse de Dracula. Il est vrai que celui-ci est d’un âge très avancé au tout début, limite à la sénilité. 

Ma question est tout simplement pourquoi ? 

Si l’on reprend le processus de régénération du Comte, il lui suffit de s’abreuver du sang de sa victime pour pouvoir rajeunir et si l’on croit son nombre de victimes dans ses souterrains, il n’a sûrement eu aucun mal à garder sa jeunesse. De plus, malgré la légende personne ne sait qui il est vraiment et donc il n’a aucun problème pour se fournir en “bétail” en dehors de son château. A-t il vieilli pendant qu’il sommeillait tout ce temps là ? J’écarte tout de suite cette question étant donné qu’à l’épisode 3, malgré les 123 ans d’absence sous la manche, il n’a pas prit une seule ride. Je pense donc faire référence à une de ses phrases que Dracula évoque : “Les gens d’ici sont trop étroits d’esprit. Je dépéris parmis eux. Ils n’ont aucune saveur”. Elle définit la raison de son vieillissement. Mais tout de même il évoque deux choses, l’étroitesse d’esprit et la saveur, est-ce que les deux sont liées ? Plus l’homme est ouvert et éduqué, plus l’homme à de la saveur pour le vampire ? Ou Dracula est juste un gourmet et ne se contente pas de se “nourriture” de ce qu’il ne considère pas de “luxe”. 

J’en conclus tout de même que, ce n’est pas la jeunesse de sa victime qui rend les années au Comte mais son éducation, ses connaissances et son savoir. 

Cela fait lien avec son envie de partir en Angleterre. Son Château se trouvant en Roumanie depuis des années, il doit avoir acquis tous les savoirs du pays et ne peut plus se sustenter.

Bien sûr lorsque l’on parle de zombie, tout le monde pense à des morts vivants. 

Ce qui est le cas dans la série. Mais les représentations de leurs créations sont souvent très variées et dépeint le mort vivant comme un être sans aucune conscience. Le monde médiévale parlait de création nécromantique avec de la magie noire qui relève les morts et le monde moderne parle souvent d’arme biologique ou de virus.

Ici nous avons le cas ou finalement, ces zombies ont leur propre conscience, nous parlons en fait de morts qui n’ont pas vu leur âme quitter leur corps. Ceux-ci semblent avoir leur propre conscience, mais les créatures de Dracula n’ont pas la moindre lumière qui brûle dans leurs yeux. Aspire t-il la vie jusqu’à même une partie de l’âme de sa victime ? Ceci-dit, Mr Häcker semble quant à lui, avoir gardé tout son esprit. Il reste la même personne mais en tant que mort vivant. La seule différence est la soumission qu’il n’a pas accepté. Serait-ce cet espoir de pouvoir tuer Dracula qui fait de lui un être différent ?


En parlant de fiction avec les zombies, parlons du suceur de sang lui même. La série est clairement tournée sur la compréhension de la psychologie de cette “bête” comme le définit Van Helsing. Le but est de prouver qu’il ne suit que des règles et des principes instauré par lui même. La confirmation est à la fin du 3 ème épisode, lorsque l’inspectrice ouvre les rideaux pour projeter les rayons du soleil dans la salle. Alors que l’on peut penser que Dracula va partir en poussière, celui-ci n’est même pas brûlé. Cela serait donc des croyances locales qui sont devenu réalités aux yeux du Comte ? Il est tout de même immortel, il peut se transformer et a bien d’autres pouvoirs surnaturels. A-t-il donc une faiblesse ? Cela voudrait dire que la croix ne lui fait aucun mal, que le pieux dans le coeur ne lui ferait rien ou encore qu’il à la possibilité de rentrer chez n’importe qui ?
Le seul moyen de le vaincre serait le sang ? En effet il n’a pas pu boire le sang de Van Helsing à cause du cancer, cela l’a presque rendu malade. Ce serait un peu vaincre le sang par le sang, le vaincre à son propre jeu en soit.

 

Conclusion

J’ai eu beaucoup de mal à commencer la série, d’une part parce que j’ai pour habitude de voir cette légende sous le plan médiévale. Cela n’empêche que c’est une très bonne série, avec de l’enquête de la psychologie, jouant avec les sens. Dracula ne perturbe pas que ses victimes, mais aussi ses cibles. Ayant aussi fait les jeux Castlevania ou même regarder l’animation, il est intéressant d’aborder le sujet avec un autre angle de scénarisation.

Si vous voulez voir d’autres articles et notamment celui sur Castlevania retrouvez les ici !

Yoann

Related Posts

Leave A Comment