Nov
Film

“Bienvenue au fight club. La première règle du Fight Club est : il est interdit de parler du Fight Club.

La seconde règle du Fight Club est : il est interdit de parler du Fight Club.”

 

Le cadre du film :

“Fight club” est un film réalisé en 1999 par David Fincher il est l’adaptation du roman éponyme sortie en 1996. Lors de sa sortie dans les salles américaines, le long métrage est un échec commerciale. De nombreuses personnes accusent les choix marketing de la 20th century fox qui se sont centrés sur l’aspect violent de l’oeuvre (les publicités passants pendant les matchs de catchs ).

A l’international, le film se vends mieux, mais il faudra attendre la parution sous forme de DVD avant de parler de réussite commerciale.

Aujourd’hui le film est considéré comme un film culte pour la plupart. 

 

Synopsis :

Résumer ce film est relativement ardue de par sa complexité scénaristique. On y suit un cadre trentenaire, dont la vie est routinière. Mais ses habitudes vont rapidement être bouleversée lors de sa rencontre avec Tyler, un homme atypique qui sort du cadre. très vite notre narrateur sera prit d’affection pour ce personnage, et ils formeront le fight club, un club de lutte clandestine. 

 

Théories diverses :

Evidemment, je vous conseille d’avoir regardé le film pour la partie qui arrive, mes théories risqueraient de vous gâcher l’oeuvre. Evidemment, ce sont mes théories, comme d’habitude elle peuvent être erronées.

Bon, vous avez vu le film, vous le savez, Tyler n’existe pas, il n’est que le fruit de l’imagination de notre narrateur devenu fou, peut-être un burn out ? 

Il pourrait ainsi via son dédoublement de personnalité, être la personne qu’il aimerait être au fond de lui.

Toutefois, l’aviez vous remarqué, Tyler apparaît très brièvement à de nombreuses reprises.

fclub

 

Cela pourrait avoir deux explications à mon sens, la première étant que cela pourrait être un rappel quant au travail de projectionniste de ce dernier et les images à caractères pornographique qu’il glissait dans les films de manière subliminales.

La seconde serait que l’auteur aurait peut-être voulu nous permettre de comprendre que le dédoublement de personnalité que vit notre narrateur pourrait nous arriver, et que nous avons tous “une face cachée” en nous, une part d’ombre.

Une autre chose que je trouve étrange est le fait que dans la scène du bus où nos deux personnages critiquent les hommes dans les publicités de sous-vêtements qui ont un corps “marketer”, le personnage joué par Brad Pitt a également un corps typé mannequin.

 

 

Peut-être que notre personnage principal est en quelque sorte “Tiraillé “ par la jalousie. D’un côté il répugne les hommes qui se sentent obliger de modeler leurs corps en suivant des critères sociaux-esthétiques et de l’autre il aimerait avoir ce corps ? 

Les liens familiaux sont également étrange. Le narrateur le dit lui même, il vit une “parfaite vie de couple” avec Tyler, jusqu’à ce que le personnage de Marla revienne. Le personnage aura des relations sexuels à répétition avec la jeune femme puis peu après, Jack (le nom donné au protagoniste de l’histoire) dira que la situation lui rappelle son enfance avec son père et sa mère, peut-être une forme d’oedipe.

Et si, je vous disais que Jack était bi-sexuel? Je n’avais pas imaginé cette idée jusqu’à récemment, mais plusieurs élément nous pousse à imaginer cela, le personnage de Robert Paulson de part son androgynisme pourrait servir de passerelle transitoire dans la sexualité de notre héros, puis lorsqu’il rencontre Tyler, il s’accroche tout de suite à lui une forme de coup de foudre, puis comme dit précédemment, il dit lui même qu’il vit une parfaite vie de couple avec son autre lui, puis à la fin du film, il se met le canon de l’arme dans la bouche.  Le réalisateur du film “Platoon” avait avouer que la scène avec le canon de l’arme était une allusion homosexuelle. Un clin d’oeil ou une réelle allusion? 

 

Conclusions personnelles :

Suite à notre à notre podcast sur la folie, j’ai eu envie de replonger dans ce film, et j’ai bien fait. J’ai été abasourdie par tous les non-dits et les éléments attestant que Tyler est le narrateur, le plus visible étant certainement celui du gant pour débrancher le courant.

 

J’ai également découvert que le film avait une suite nommée “Fight club 2” c’est dessiné par Cameron Stewart (Batman) et cet argument ce suffit à lui même, lisez cette BD.

Vous en voulez plus ? Nos autres articles sont disponible ici.

Théo

 

Related Posts

Leave A Comment