Oct
Film

Le cadre du film :

Sleepy Hollow” est un film de Tim Burton sorti en 1999. L’oeuvre est basé sur une nouvelle de Washington Irving “La légende de Sleepy Hollow”. Le synopsis a été adapté par Kevin Yagher et Andrew Kevin Walker en 1994 avant que le réalisateur de “L’ETRANGE NOËL DE MR JACK”  ne se voie confié la réalisation du film en 1998.

De nombreuses modifications ont été opérées dans le scénario comme par exemple le changement de profession du personnage principal qui est passé de professeur à inspecteur de police.

Synopsis :

En 1799, l’inspecteur Ichabod Crane, un homme de science, est envoyé dans le village de Sleepy Hollow pour y résoudre une étrange série de meurtres. Chaque victime y est décapitée et les villageois parlent d’un mystérieux cavalier sans tête.

 

Dans ce funeste hameau, notre scientifique devra confronter le réel au paranormal.

 

Théories diverses :

Le film et le livre ayant des scénarios totalement différents, je me baserais sur le long métrage (la série n’existe pas, elle n’est qu’une hallucination collective).

 

Et comme à mon habitude, je vous rappelle que mes analyses et théories sont personnelles, je peux totalement être dans le faux, et je vous invite à me corriger/débattre dans la partie commentaire.

Ichabod Crane Sleepy Hollow

L’inspecteur de New York est un personnage relativement étrange. En effet ce dernier se tourne vers le futur, le progrès mais s’évanouit facilement. Lors de ses phases d’évanouissements, il rêve de son passé. Peut-être pour nous signifier que quoi que l’on fasse on ne peut oublier le passé. 

 

Autre élément marquant, lors de l’un de ses songes, le héros voit son père sans tête, comme le cavalier, peut être pour nous permettre de comprendre qu’au fil de l’enquête, il devra renouer avec son passé et que selon lui, le meurtrier de sa mère est comparable au meurtrier du village. Cela pourrait justifier un des choix de réalisation de l’oeuvre, en effet, le regard de la mère dans la vierge de fer est le même que celui d’une des mères de familles décapitées que l’on peut voir à travers le plancher.

Cavalier sans tête Sleepy Hollow

Toujours sur le même personnage, il pourrait représenter le progrès à l’aube du 19ème siècle. En effet, ce dernier remet en cause les fondements de la justice et tente de s’affranchir des traditions grâce à un esprit cartésien quitte à refouler les souvenirs de son enfance relativement “mystique” de par le fait que son père soit prêtre et sa mère une sorcière.

Mère qu’il retrouvera au final dans le personnage de Katrina, une sorcière bienveillante. Une référence à Freud ? (Cela pourrait également avoir un lien avec la théorie du positive sexual imprinting).

 

Un autre élément pouvant témoigner du lien entre passé, présent et futur pourrait être la présence de l’arbre des morts. Ce dernier a eu pour “compost morbide” le cadavre 

du chevalier sans tête, comme “coeur” de l’arbre, les têtes des dépouilles et de par la nature ascendante de l’arbre on pourrait y deviner le futur.

Le passé serait les racines, le tronc ensanglanté le présent et le futur le feuillage vert.

 

Pour la scène finale, on remarque que le jeu de couleurs a changé. Nous passons de paysages sombres / brumeux à un New York clair et enneigé cela pourrait servir à mettre en valeur le fait que le passé sombre peut laisser place à un avenir radieux : le même blanc a été utilisé pour entourer la mère du jeune inspecteur lors de l’uns de ses rêves.

Encore plus impressionnant Crane et Katrina sont réunis avec leur fils adoptif.

Cela pourrait représenter l’union de la science et de la magie pour la nouvelle génération.

 

Conclusions personnelles :

Sleepy Hollow a été une oeuvre marquante de mon enfance, c’est le premier film d’horreur que j’ai vu, il m’a permis de me lancer dans le milieu de l’épouvante.

Le côté cartésien de Crane me fascinait déjà enfant, c’est pour cela que lors de la parution de la série, je me suis jeté dessus avant de m’en voir déçu, la série était véritablement catastrophique.

 

Cela ma permis de me rendre compte qu’il fallait laisser certaines oeuvres intactes et arrêter de vouloir agrandir leur univers à tout prix.

 

Cette article vous a captivé ? Foncez découvrir nos autres contenues ici.

 

Théo.

Related Posts

Leave A Comment