Nov
Film

Le cadre de l’œuvre :

Fury est un film réalisé en 2014 par David Ayer qui a aussi participé à la réalisation de Suicide Squad ou encore Fast and Furious. Celui-ci a été tourné principalement en Grande-Bretagne et s’inspire de faits réels qui se sont déroulés pendant la Seconde Guerre Mondiale et plus précisément lors de la déroute des Allemands.   

Synopsis :

Fury est un film se déroulant lors de la Seconde Guerre Mondiale. Nous suivons ici la progression des soldats américains et notamment d’une division de blindés qui roulent sur l’Allemagne Nazis. Fury est le nom d’un des véhicules de cette armée. Celui-ci est occupé par 5 soldats, 4 vétérans et une nouvelle recrue. Embuscades et sièges de villes s’enchaînent malgré les pertes humaines et matérielles. Nous retrouverons les violences de la guerre, mais aussi les conditions de vie de ces soldats. 

Théories diverses :

Bien évidemment, comme toutes les théories, les faits ne sont pas forcément fondés et sont libres d’interprétations. Bien sûr cela spoil une partie du film.

Le film montre une avancée des américains rapide et efficace. Malgré les violences des combats et l’historique de cette guerre on a l’impression que c’est presque une partie de plaisir. Malgré tout cela il y a un moment important qui casse cette ambiance de facilité déconcertante qu’ont les envahisseurs à parcourir les terres allemandes, c’est lorsque l’on a le premier tank que l’on voit exploser contre un “Tigre”. L’embuscade crée alors un effet de surprise et le rythme s’accélère. C’est à ce moment là du le film qu’est mis en place une angoisse et une paranoïa, d’une part grâce à l’effet de surprise comme avant, mais aussi la peur d’être observé et que l’ennemi peut être partout.
Nous voyons très bien aussi lors du bombardement dans le village occupé par les Alliés. L’angoisse se ressent aussi par l’exagération de la technologie allemande. Les “Tigres” étaient des chars redoutables, mais pas invincibles. Nous nous retrouvons devant une Allemagne en fuite et prête à capituler, pour enchaîner sur une Allemagne prête à retourner la situation en sa faveur grâce à la connaissance du terrain, mais aussi d’une détermination sans faille ou encore la peur. L’auteur a voulu montrer que la moindre erreur d’inattention peut être fatale, ici le thème de la guerre s’y prête bien du fait de sa dangerosité, mais l’on peut ramener cela au quotidien.

Caporal Fury

Pendant toute la durée du film nous suivons l’équipe qui occupe “Fury”, composée de 4 vétérans et d’une nouvelle recrue. Mais le film se focalise surtout sur cette recrue en question, nous suivons son apprentissage, ses découvertes, mais aussi ses frayeurs. Il n’était qu’un bleu et il a eu son baptême avec la mort au cours de cette aventure qui a fait de lui un “vétéran”. Trois scènes marquent son évolution, la première est celle de l’embuscade où il n’ose pas tirer, je ne pense pas que la seule cause qu’il évoque : “ce n’était qu’un enfant” soit la véritable cause, quel que soit l’âge de son adversaire il n’aurait pas tiré. Prendre la vie d’une personne est aussi une peur parmi les hommes. La deuxième scène est celle de l’exécution forcée du soldat allemand, à ce moment là il se rend compte qu’il est bloqué, il va se fixer et se forcer à réfléchir sur “Tous les soldats allemands doivent être tués” ainsi ils seront tous des hommes sans valeurs.

De ce fait il n’hésite plus à tirer sur un seul de ses adversaires. La dernière scène est celle du jeune soldat allemand qui le découvre sous le char. Celui-ci est le miroir de l’américain, jeune recrue, engagée dans l’armée, mais innocent. Il n’a sûrement jamais tué une personne. C’est une sorte de rappel à l’ordre, de message disant “regarde ce que tu es devenu”, celui qu’il était avant de s’engager dans cet enfer. 

Ce que représente cette scène est pour moi une représentation de l’endoctrinement du Reich, mais pour dénoncer certains faits qui sont restés dans l’oubli. Que les Américains n’était pas forcément tout blanc.

Les théories ne s’arrêtent pas là, n’hésitez pas en discuter dans les commentaires. Ce film n’est peut être pas parfait, mais il est pour moi une bonne représentation générale ce qu’ont été les fronts de la 2nd Guerre Mondiale. De plus, il est rare de voir des films détailler autant l’armement déployé sur le front, souvent on en a une vague idée.

Si vous avez envie d’aller voir d’autres théories de films n’hésitez pas à aller ici!
Yoann

Related Posts

Leave A Comment