Déc
Film

Les arts des samouraïs sont légendaires, presque mystique, mais aussi héroïque. Cela va de la finesse d’exécution de leurs arts martiaux à la fabrication presque parfaite d’une lame de katana. Si l’on ajoute à ça, l’honneur et la loyauté, cela en fait des guerriers redoutables que l’on aimerait pas se mettre à dos.

 

Le cadre du film:

Le Dernier Samouraï est un film sorti en 2004, réalisé par Edward Zwick. On y retrouve certains acteurs connus comme Tom Cruise, dont j’estime que c’est potentiellement son meilleur rôle parmi ses autres expériences cinématographiques malgré ses films “Mission impossible”.

La réalisation du film ne retrace aucun événement historique, mais s’inspire tout de même de deux histoires différentes, celle de Saigo Takamori, le dernier défenseur de la culture du samouraï. Il aurait organisé une rébellion contre l’empereur pour des causes politiques qui annonçaient la fin du pouvoir des samouraïs. La deuxième histoire est celle d’un officier français qui démissionna pour se mettre aux services du dernier shogun, pour lutter contre la modernisation du pays.

Pour créer ce film et le rendre populaire, Edward Zwick a dû sélectionner des choix, que ce soit l’acteur avec Tom Cruise, mais aussi des scènes, costumes ou acteurs secondaires tout aussi important que le principal. En effet Les costumes et les lieux de réalisation sont inspirés de la trilogie du Seigneur des anneaux. D’ailleurs, ce n’est pas le premier film à prendre les oeuvres cinématographique de Tolkien comme exemple, la Nouvelle Zélande est un lieu très prisé pour ses paysages. 

 

Synopsys :

Nathan Algren, un jeune officier américain sortant des guerres amérindiennes, est engagé en tant qu’instructeur dans la nouvelle armée nippone qui a pour but de lutter contre les rebelles. Même si la nouvelle armée a un avantage technologique bien supérieur à celle de ses opposants, ce ne sont que des recrues. Les vétérans samouraï les lattes facilement malgré la ténacité d’Algren à combattre et inciter la discipline dans les rangs alliés. La défection de ce qui reste de la troupe laisse le jeune officier seul sur le champ de bataille et il se fait capturé et emmené dans un village dans les montagnes.

Il vivra au sein d’une communauté pro samouraï et y découvrira tous ses charmes, ses arts de la guerre comme plastique. Séduit par les valeurs de ces hommes, la loyauté et l’honneur, ainsi que par le rythme de vie, il se rallie à la cause des autochtones et s’engage à se battre à leurs côtés.

Débat/théorie:

Cette partie contient des spoilers, si vous n’avez pas vu le film, n’hésitez pas à le regarder avant de lire ce passage, voici la bande d’annonce.

 

Le film est assez lent dans son ensemble, il se passe peu d’événements, peu de rebondissements. Les interactions entre les différents personnages sont souvent brefs. Je pense que ce choix fait partie du charme du film, mais aussi de l’adaptation de la culture du samouraï. On entend beaucoup parler des valeurs de ces guerriers qui sont la loyauté, l’honneur, mais que sont aussi des philosophe ayant l’habitude de réfléchir avant d’agir. Ces temps de pose qui rendent le film plus lent, représente ces différentes valeurs, il a voulu exagérer ce trait pour rendre honneur au monde paisible qui s’est développé autour de cette culture. Celle-ci fait contradiction au monde industriel qui transforme tout le pays en un régime régi par des valeurs totalement différentes que sont le changement et le profit. Là où nous avons l’habitude de voir des films remplis d’actions, ici nous avons une œuvre qui a été réalisé afin d’apaiser notre esprit dans le seul but de méditer sur la tranquillité ?

 

Ce qui est étonnant, c’est le choix des inspirations historique. D’un côté nous avons un officier français qui a décidé de se battre pour la culture samouraï. C’est à dire, un homme qui ne se bat pas pour sa nation, ni pour le pouvoir et encore moins pour la reconnaissance, mais il se bat pour la survie d’un fragment culturel qui a inspiré tant de disciplines modernes. De l’autre côté nous avons l’histoire de Saigo Takamori, qui est pour moi l’antipode de la première, car celle-ci n’est qu’une question de pouvoir et de conflit d’intérêt personnel et d’ambitions. Je me pose donc la question si cela n’a pas été qu’un simple prétexte pour vendre le film? 

Nathan Algren est un militaire qui a vu passer plusieurs guerres notamment contre les peaux rouges. Ce qui est d’ailleurs un fil rouge tout le long du film. Même si la guerre est une chose affreuse, je pense que celle-ci a été une libération pour notre jeune officier. Ses rêves sont violents et il s’en libère dès qu’il apprend à vivre avec la sérénité qui entoure cette communauté. Ce n’est pas le seul déclencheur de cette libération, tout le long du film il cherche un moyen de se racheter, un moyen de lutter pour une cause qui d’après lui, est juste. Se rallier au général Katsumoto est donc pour lui un moyen d’atteindre son objectif, d’ailleurs les dernières phrases de ce samouraï y font référence “Vous vous êtes racheté”. Tout de même cela reste subjectif, au final qu’est ce qui est juste ou pas? peut-on se racheter de cette manière? Cette question restera sûrement en suspens, c’est comme se demander ce qu’est le mal.

Conclusions personnelles :

Beaucoup de personnes critiquent ce film, le caractérise trop lent et sans but, ce n’est pas le cas de mon côté, il est certes lent, mais un personnage n’évolue pas en un claquement de doigt comme on le voit dans beaucoup de film. Si le scénariste avait choisi de passer une partie de passage de l’apprentissage culturel Nathan Algren, on aurait eu l’impression que finalement, ce n’est pas si compliqué de devenir samouraï. De plus on n’aurait pas cerné les motivations exactes de l’officier à passer dans l’autre camps, alors que ce sont deux cultures opposées, ils sont ennemis et il est captif, que des raisons pour détester ce peuple.

 

Le film a été réalisé avec finesse pour comprendre une culture et un mode de vie à la fois si connu dans le monde entier, mais si inconnu en profondeur. Même si les mœurs de ce peuple ont été exagérés, cela permet tout de même d’avoir une vision globale leur communauté.

Merci d’avoir lu l’article et n’hésitez pas à aller voir nos autres analyse ici.

Yoann

Related Posts

Leave A Comment