[…] Si vous souhaitez en savoir plus sur l’historique de la licence je vous renvoie au précédent article sur le premier opus de Doom (2016). […]