300 By Sympop's
Mar
Film, Résumé Foireux

C’est l’histoire de 300 mecs aux pectoraux saillants …

Il y a fort fort longtemps, dans la Grèce antique, dans une cité s’appelant Sparte, le roi Léonidas ainsi que le conseil d’anciens séniles avaient établi des listes de lois pour maintenir la paix dans la cité-état.
Pour respecter certaines égalités, les guerriers devaient se vêtir d’un simple pagne, laissant les pectoraux saillants à la vue de tous, sans qu’il n’y ait de différence vestimentaire pouvant influencer les relations.
Ils devaient aussi porter une cape, adaptée à la guerre, celle-ci pouvait leur sauver la vie en se cachant derrière et contre-attaquer dans un cri de surprise “I’m batman !”

Mais malheureusement, cette paix a été dérangée par des jalousies externe. Le roi Perse, a trouvé absurde de laisser tous les guerriers exhiber leurs biceps et non seulement le roi en tant que symbole de puissance, il lança alors toutes ses troupes contre Sparte.

Malgré les conseils des oracles gripsou, malgré le refus du conseil des anciens de participer à la guerre, Leonidas, fier de la mode culturiste, est allé avec 300 hommes défier les Perses tout en prononçant ces mots qui resteront gravé dans l’histoire : “Je pars en balade avec les copaings pour trouver le Dahu”. C’est à ce même moment que la chasse au Dahu a été développé.
Armée de leurs grandes lances et de leurs boucliers les Spartes sont donc partis en quête de liberté, défiant des millions d’hommes entièrement vêtus.

Arrivé à leurs destinations, choisies précisément pour une position défensive dite “parfaite”. Ils ont établi un mur, pouvant être comparé à l’ancien mur de berlin, pour ne pas se faire contourner et d’ici ils ont tenu la position grâce à leurs entraînements intensifs qu’ils ont eus plus jeune.
Les techniques de combat tel que le coup de pied sauté ou le coup de “I’m Batman” étaient idéales, prenant souvent par surprise les ennemies.
Des nuées de flèches se sont abattus sur eux, ils ont domptés des éléphants, des rhinocéros et ont même défier les immortels.
Des hommes totalement soumis par le grand Xerces, si soumis qu’ils ne pouvaient même pas dévoilé le moindre centimètre carré de peau.
De ce fait, ces immortels sont devenus des monstres, une preuve encore que le port de vêtement est une très mauvaise chose.

Tout ce passait bien, mais le voile de la mort les guettait.
Ils tombèrent au combat, trahis par un des leurs, un kasimodo corrompu par les vils préceptes de la luxure, de l’orgueil et de l’avarice (vu sa gueule tu m’étonnes qu’il n’ait trop hésité).
Ils tombèrent main dans la main, malgré le courage entre frères d’armes, tous ces souvenirs entre compagnons, ces combats, ces nuits
Mais ils ont prouvé à Xerces que même un homme aussi peu vêtu soit-il, pouvait saigner et ont prouvé au monde entier que l’habit ne fait pas le moine.

Cela fait cher en perte humaine pour une simple démonstration d’expression mais cela en valait la peine car ces hommes sont devenus de fiers héros, de fiers combattants, de fier mor… Spartes !

Bref c’était l’histoire de 300 morts nus.

 

Si ce résumé plus que précis et objectif vous a plu, n’hésitez pas à en lire d’autres dans notre section blog !

Related Posts

Leave A Comment