Mad Max Foiré road
Nov
Résumé Foireux

Mad Max

C’est l’histoire d’un mec …Mad Max… qui aime les grosses voitures. Et oui dans un monde post-apocalyptique, quoi de mieux que de pimper son véhicule pour avoir un flow démentiel ! C’est bien d’avoir une belle voiture, mais cela n’empêche pas à notre héros de se faire attraper par des fans de mythologie nordique qui se teignent les dents en argent et qui ont eux aussi des voitures pimpé.

Un potentiel message dedans ? Peut être que les voitures règnent sur les humains en fin de compte.

Bref Monsieur Max le furieux essaie de survivre au milieu des différents clans qui contrôlent le territoire, même si pour eux il représente une gourde de sang frais, prête à être transfusée.

Notre fameux héros solitaire, après être devenu une poche de sang, réussi à s’enfuir grâce à la vice commandante du clan des laitiers qui transporte les femmes du chef. S’ensuit une course poursuite aussi fantastique que Diabolo et Satanas, tout ce qu’on regarde c’est le guitariste qui, heureusement, est là sinon avoir les bruits de moteurs nous rendrais sourds. En parlant de ça, je ne sais pas comment ils arrivent à se parler avec le bruit qu’il y a autour.

En tout cas, ce qui compte, à part le Valhalla, c’est le design des voitures, un paradis pour les mécanophiles n’est ce pas ?

Passons.

Au final la petite troupe arrivent à semer les vilains pour trouver les terres vertes qui sont devenu des marécages.

En soit ces terres étaient plus accueillantes qu’ailleurs…

Dans tous les cas, après avoir rencontré des personne de type féminin et âgé ils font demi-tour pour foncer dans le tas.

Finalement c’est pas trop mal cette méthode, tuer le chef et prendre le contrôle du clan des laitiers et survivre !

Ils auraient pu faire ça dès le début pour gagner !

Ah oui n’hésitez pas à aller voir nos autres articles !

Related Posts

Leave A Comment